Le DigiDocDroit : l’application pour les jeunes !

Depuis  avril 2017, le CDAD68 promeut l’application « DigidocDroit. La Justice et toi » auprès des jeunes du département du Haut-Rhin.

Cette application, élaborée par le CDAD67 en collaboration avec des magistrats, des avocats, des professionnels de la PJJ et d’associations, a été créée par la Haute école des arts du Rhin et les étudiants du département Jazz et Musiques Improvisées de cette école. Elle a pour objectif de présenter de manière visuelle et interactive les droits et des devoirs des jeunes citoyen.nes en France.

Disponible en ligne sur www.digidocdroit.org, cette application peut également être télécharger sur Ipad.

Pour voir la vidéo de présentation de l’application, cliquez ici !

Les thématiques abordées sont :

  • Le monde de la justice
Cet espace est dédié à la présentation de la justice, des différents types de justice en France et à la notion d’Etat de droit.

 

  • Les questions relatives au corps
Cet ilôt permet d’aborder les questions du viol, de l’attouchement sexuel (ici sur un mineur par une personne majeure), l’usage de l’alcool et de la drogue.
C’est également l’occasion de découvrir le métier de Juge des Enfants.

 

  • Les problématiques familiales
 A la maison, les jeunes peuvent être confrontés à différentes situations parfois difficiles à vivre. Les parents peuvent se séparer à l’amiable mais également ne plus réussir à s’entendre. De plus, un parent peut être absent, violent ou négligeant. Face à ces situations un avocat peut être d’un grand secours.

 

  • Le harcèlement scolaire
Le harcèlement scolaire est aujourd’hui malheureusement trop fréquent. Fruit d’actes répétés dans le temps il s’accentue au fur et à mesure que l’année scolaire se déroule et prend une ampleur dangereuse avec les réseaux sociaux et les nouvelles technologies.

 

  • Les dégradations dans l’espace public
Cette thématique est l’occasion de partir d’exemples cinématographiques de vol, de vandalisme ou de violences pour comprendre ce qui peut être fait si l’on en est victime ou témoin mais également ce que l’on encourt si l’on est coupable de telles infractions, le tout analysé par un juge.

 

  • L’utilisation des réseaux

Si les réseaux sont utilisés par quasiment tout le monde, ces espaces virtuels ne dérogent pas à la loi. Par conséquent, chacun a aussi des droits et des devoirs sur internet et les réseaux sociaux.

 

Les commentaires sont fermés.