Détenus


I.Aide aux détenus
II. Services administratifs

I. Aide aux détenus

Association Reflexion Action Prison et Justice

L’association Réflexion Action Prison et Justice (Arapej) a mis en place un numéro vert (gratuit) afin de répondre aux besoin d’information des familles confrontées à l’incarcération d’un proche. L’anonymat et la confidentialité sont respectées. Toutes personnes confrontées à l’incarcération (détenus, familles de détenus, travailleurs sociaux et professionnels) peuvent appeler. Les intervenants apportent des informations juridiques, sociales, administratives et d’orientation.

Numéro pour les personnes incarcérées : 99 # 110

du mardi au vendredi de 9h à 17h 

Numéro pour les personnes hors du milieu carcéral : 01 43 72 98 41

du lundi au vendredi de 9h à 17h

Contact : http://www.arapej.fr/

43 Boulevard de Magenta
75010 Paris
directiongenerale@arapej.fr

L’association Demain ensemble sur les chemins de la Liberté, de l’insertion et de la citoyenneté (DECLIC)

Déclic est une association née en mai 2007 à l’initiative de personnes d’horizons professionnel et social différents. Elle propose des marches au long cours à des personnes incarcérées en fin de peine. Déclic s’est inspiré d’une expérience menée à Besançon à partir de 2001. L’idée initiale est de permettre à des détenus qui s’approchent de la sortie de prison de vivre une transition entre la vie carcérale et le retour à la liberté. Autour d’une marche de 700 à 800 km sur un mois d’été à raison de 20 à 30 km par jour, il leur est proposé un nouvel apprentissage à la vie sociale, des temps de découverte, de partage et d’écoute avec des personnes extérieures au monde carcéral.

Contact http://www.declicalsace.fr/

Maison des associations
1a place des orphelins
67000 Strasbourg
declic.al@laposte.net

L’association nationale des visiteurs de prison (ANVP)

L’ANVP a été créée en 1932. Son objet est l’aide morale et matérielle aux personnes détenues et à leurs familles et leur soutien pour la réussite du retour à une vie libre. L’association propose à ses membres de se regrouper au sein de sections locales propres à un ou plusieurs établissements pénitentiaires, afin de mettre en commun leur expérience et d’aider à la solution de leurs difficultés éventuelles.

Contact www.anvp.org

1 bis, rue de Paradis
75010 Paris
01.55.33.51.25
Fax : 01.55.33.15.33
accueil@anvp.org

Organisme de recherche sur l’enfant et son environnement (Orée)

L’Orée a été créée en 1987 par des professionnels de l’enfance et des professionnels de l’enfance et des parents. Elle a pour but de développer dans le domaine de l’enfance et de la petite enfance des activités. L’Orée anime « L’Action Parents Incarcérés Enfants Séparés » dans les Maisons d’Arrêt de Mulhouse et de Colmar ainsi qu’à la Maison Centrale d’Ensisheim. L’objectif est de faciliter le maintien des liens enfants-parents lorsque ces derniers sont emprisonnés.

Contact : http://oree.socio.org/

4 rue des Vergers
68100 Mulhouse
03.89.59.19.37
Fax : 03.89.43.86.59
oree@socio.org

II. Services administratifs

Service pénitentiaire d’insertion et de probation du Haut-Rhin (SPIP)

Le service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP) du Haut-Rhin est un service de l’administration pénitentiaire. Il a une compétence départementale (département du Haut-Rhin ainsi que le sud du Bas-Rhin - arrondissement de Sélestat). Ses missions sont les suivantes :

  • En milieu fermé : suivi individuel des détenus, préparation de la sortie et des aménagements de peine, maintien des liens familiaux, mise en place d’actions collectives (insertion, formation professionnelle, culture, sport, éducation pour la santé).

  • En milieu ouvert : suivi individuel des personnes placées sous main de Justice (contrôle judiciaire, sursis avec mise à l’épreuve, travail d’intérêt général, libération conditionnelle, placement sous surveillance électronique-), accompagnement et soutien vers l’insertion des sortants de prison.

  • Enquêtes : le SPIP assure diverses enquêtes destinées aux magistrats mandant et qui constituent des aides à la décision judiciaire (avant le jugement, en vue d’aménagement d’une peine d’emprisonnement).

Pour assurer ces missions les travailleurs sociaux du SPIP font appel à un très large partenariat dans le but notamment de faire bénéficier les personnes placées sous main de justice des dispositifs d’insertion ou sociaux de droit commun.

Contact :

Siège du SPIP

23, rue Berthe Molly
68000 Colmar
03.89.21.73.96
Fax : 03.89.21.73.94

Antenne de Colmar

Maison centrale
5, rue des Augustins
68000 Colmar
03.89.21.73.85
Fax : 03.89.21.73.90

Antenne d’Ensisheim

Maison centrale
49, rue de la 1ère Armée
68190 Ensisheim
Standard maison centrale : 03.89.83.47.83
Travailleurs sociaux : 03.89.83.47.90
Fax : 03.89.83.47.92

Antenne de Mulhouse

15, rue du Chêne
68100 Mulhouse
03.89.35.43.201
Fax : 03.89.35.43.30 

Le Contrôleur général des lieux de privation de liberté

Le Contrôleur général des lieux de privation de liberté est une autorité administrative indépendante créée en 2007. Il a pour mission de veiller ce que les droits fondamentaux des personnes privées de liberté soient respectés, notamment le droit de ne pas être soumis à la torture ou à un traitement dégradant ou inhumain et le droit au respect de l’intégrité physique et psychique. Il veille également à ce qu’un juste équilibre soit effectué entre le respect de l’ensemble des droits fondamentaux et les considérations d’ordre public et de sécurité. Pour ce faire, le Contrôleur général et les contrôleurs qui lui sont rattachés, peuvent visiter à tout moment et sur l’ensemble du territoire français tous les lieux où des personnes sont privées de liberté (établissements pénitentiaires et de santé, locaux de garde à vue, centres éducatifs fermés etc.). Depuis le 16 juillet 2014, le poste de Contrôleure générale des lieux de privation et de liberté a été confiée à Madame Adelin Hazan.

Toute personne qui constate une situation portant atteinte aux droits fondamentaux d’une personne privée de liberté ou qui en est elle même tributaire peut saisir le Contrôleur général par courrier postal non anonyme.

Contact :

Madame la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté
BP 10301
75921 Paris Cedex 19

Le Défenseur des droits

Le Défenseur des droits est une institution indépendante qui a été créée en 2011. Sa mission est de défendre les personnes dont les droits ne sont pas respectés et de permettre l’égalité de tous et toutes dans l’accès aux droits. Son action est menée sur l’ensemble du territoire français, y compris dans les établissements pénitentiaires. Les délégués bénévoles du Défenseur des droits rencontrent les détenus en prisons et maisons d’arrêt de manière permanente ou à la demande.

Les détenus peuvent également saisir directement et gratuitement un délégué du Défenseur des droits s’ils ont un litige avec une administration ou un service public, ou s’ils s’estiment victimes d’une discrimination, ou encore s’ils ont connaissance d’une situation portante atteinte à l’intérêt supérieur de l’enfant.

Contacthttp://www.defenseurdesdroits.fr/

Défenseur des droits
TSA 90716
75334 Paris Cedex 07

 Contacts locaux : voir Article sur le Défenseur des droits

Pour plus d’information sur les droits et devoirs des personnes détenueshttp://www.justice.gouv.fr/art_pix/DroitsDevoirsPersonneDetenue.pdf

Retour en haut de page